Optimus Gate © Julius Horsthuis

Julius Horsthuis, des fractales en 3D et en vidéo

logo miniature

Julius Horsthuis, des fractales en 3D et en vidéo

Partagez cet article
  • Partage Facebook
  • Partage Twitter
  • Partager via Google Plus
retour en haut

Julius Horsthuis est un explorateur de l’infini. Au centre même des fractales, il nous laisse observer le monde se former, évoluer puis disparaître sous nos yeux. Expédition en terres d’inconnues, forgées par les équations.

Cet article fait suite à l’introduction sur les fractales publiée la semaine dernière, ainsi qu’à la présentation de Lindelokse. Si vous souhaitez en savoir plus ou voir des fractales fixes avant d’admirer les créations artistiques ci-dessous, faites un rapide aller-retour ; c’est fichtrement intéressant !

Cela dit, c’est parti pour des…

Fractales 3D en vidéo !

Hypnotisant, n’est-ce pas ? Je suis resté fixé sur mon écran pendant un certain temps, la première fois que j’ai découvert cette vidéo.

Biographique (rapide) de Julius Horsthuis

Le jeune néerlandais a développé assez tôt une passion pour les films et autres vidéos. Il a rapidement travaillé dans ce milieu, se spécialisant dans les effets spéciaux. En 2014, il commence à s’intéresser aux fractales et se lance corps et âme dans l’aventure.

Aujourd’hui, il a compte à son actif de nombreuses vidéos, expérience en réalité virtuelle, images ou animations en liens avec cette forme artistique. Outre sa reconnaissance en ligne, il a aussi été exposé un peu partout – chose assez rare pour ce milieu encore relativement peu médiatisé hors cadre pixelisé. Armé de mandelbulb3d, un logiciel de création de fractales en 3D, il continue encore aujourd’hui son périple dans l’infini.

Stone Box Gold © Julius Horsthuis

Stone Box Gold © Julius Horsthuis

Fractale sans nature ? Nope !

Si certaines fractales semblent métalliques, dénuées d’une vie quelconque (cf la magnifique image précédente), une grande majorité est verdoyante. Que ce soient les blocs de roche recouverts de lianes ou une plante s’étirant graduellement devant nous, Julius Horsthius prouve son attachement à la même pratique que Lindelokse.

Les fractales de l’artiste tissent ainsi un fil de soie entre image de synthèse et représentation foncièrement organique. Néanmoins, on observe ici une liberté de matière nouvelle, laissant une part plus grande à la pierre ou au métal.

Fractales : abstraction relative et ambiance étrange

Ce qui est amusant dans ces vidéos (et a priori dans le reste de son travail), c’est la limite entre formes reconnaissables et inconnu total. On explore ce qui semble être une jungle, puis une sorte de temple, avant de se perdre dans un bâtiment sans fin…

Les similitudes propres aux fractales se cachent dans des formes étranges, brisées. Répétées sans fin, les univers de Julius Horsthuis se dressent, entre menace géométrique et douceur naturelle. Mis face à l’infini, on se sent rapidement minuscule, insignifiant, observant légèrement apeuré les blocs immenses gravitant au-dessus de notre tête. On reconnaît ici l’approche cinématographique de l’artiste néerlandais, créant un environnement carrément épique. Loin d’un délire de grandeur, on apprécie les plongées en abîmes et le travail soigné sur la qualité des prises de vue. Les mouvements de caméra nous immergeant dans les mondes définitivement étranges des fractales…


Et… coupez ! J’espère que cet article vous a plu (et, au passage, cette série dédiée aux fractales) ! J’attends vos retours avec impatience ; n’hésitez pas à commenter et à partager le tout.

Je n’ai cité dans cet article que (trop) peu de vidéos. Julius Horsthuis en a réalisé une belle quantité, que vous pouvez retrouver sur son site web. FONCEZ !

La semaine prochaine, je vous proposerai probablement une découverte hors dossier (in)complet, afin d’avoir assez de temps pour me lancer dans la création même des fractales (en espérant arriver à un résultat correct) !

Un commentaire pour “Julius Horsthuis, des fractales en 3D et en vidéo”

  1. Carrément fascinant ces fractales en 3D…

    Je regarderais ça des heures 😀

Laissez un commentaire (un cookie offert)