Piste 1 – Sélection n°8

logo miniature

Piste 1 – Sélection n°8

Partagez cet article
  • Partage Facebook
  • Partage Twitter
  • Partager via Google Plus
retour en haut

Huitième sélection de « Piste 1 » cette semaine et on place cette dernière sous le signe du « feeling » ! Assez des basses ? Assez de ces voix de niaises auto-tunées ? Assez de toutes ces musiques aseptisées qui se ressemblent toutes ? Alors cette sélection va vous plaire !

Petit récapitulatif depuis la dernière fois que l’on s’est croisé indirectement ! Askip Fillon a foiré sa campagne, Internet est obnubilé par un putain de jeu qui a mis 8 ans à être développé pour n’être qu’un vulgaire open-world rempli de champignons d’Hyrule et un petit blanc insignifiant à commis un attentat dans son lycée à Grasse (mais bon, le pauvre c’est à cause de la société, toussa, tu vois ! « blablabla » … Askip si t’es blanc, t’es une victime de la société (alors que tu descends d’une famille d’ultra droite nationaliste, « insulte gratuite ») mais si t’es arabe/black, t’es un putain de terroriste en puissance … J’aime la logique de ces « petits gens » qui sont influencés par les « trash media » à la BFM. Votre cerveau a un coup, notre priorité, c’est l’occupé !).

Bon après ce petit relâchement, on reprend dans le vif du sujet et cette semaine, la sélection est aussi vénère que le pavé d’intro’ !

Avant j’étais heureux, depuis que je lis « Piste 1 » j’ai enfin atteint l’orgasme auditif ET LA DEUXIÈME VA VOUS ETONNER ! #SOMUCHWOW #LOL #HASHTAGDUMOMENT

Je tiens à vous prévenir quand même, cette semaine la playlist dure quasiment 21 minutes, donc si vous vous en battez les couilles de ce que j’écris et êtes là juste pour écouter, prenez un p’tit café, une p’tite clope et vos petits écouteurs, on est lancé !

En préambule, sachez que j’ai composé ce playset sur la même ligne que « Piste 7« . J’entends par là qu’il sera basé sur le potentiel émotionnel que j’ai ressenti en écoutant les titres, car la musique c’est aussi une histoire de sentiments et d’émotions. La musique est aussi un « art », on a tendance à l’oublier … !

J’ai voulu mettre un petit ours galaxie en image mais j’ai changé d’avis, WTF oblige, j’espère que vous avez aimés !

Arif Omari & Martin J. Ballou & Mudi – Would I ? : On commence avec une grosse pépite. Un titre « indépendant » dans son aspect, qui s’éloigne des standards actuels. Instrumentalisation minimaliste, vocalisation cristalline, battements de cœur en guise de basses et « wow » ça en jette ! On est aspiré dans le titre comme un gros beauf à un meeting du FN. J’ai ressenti une certaine mélancolie dans ce titre mais, paradoxalement, il y a une « énergie », une forme de dynamique qui donne envie d’avancer. Le titre vous « charme », il vous séduit par sa structure en double-tonalité tout le long (la vocalisation féminine avec sa némésis masculine, les basses en contradiction avec l’instrumentalisation aigüe, ainsi de suite) ! A garder au chaud pour l’été !

Levitate – Hands Up : Titre qui tend à être plus « mainstream » que le précédent. Je l’ai choisi pour son aspect déstructuré. « Déstructuré », c’est le terme qui convient le plus à « Hands Up », il enchaine des phases de façon illogique, incohérente. On y réfléchissant bien, sur le plan émotionnel, j’ai senti une sensation de violence infinie, comme si le titre rappelait un incident de voiture filmé au ralentit, avec des feedbacks/cuts pour changer les plans extérieurs/intérieurs. Il y a une phase linéaire et une phase exponentielle, un simple « choc saturé » en guise d’accident et on termine sur un écho qui s’étend dans le chaos ambiant.

Cosmastly – Take a seat : Un peu de « nü-trap » cette fois-ci. Un enrobage old-school, une vision contemplative, toujours des vocalisations féminines. Mon premier ressenti à l’écoute de ce titre, ça a été : « OMG J’AI ENFIN UNE MUSIQUE QUI CORRESPOND AU RESSENTI QUE J’AI QUAND J’SUIS STONED ! WOOOOW :O ». Tout est ralenti, on contemple, on avance, on recule puis on déraille. Une expérience que j’espère retrouver dans les prochains titres de Cosmastly !

Late June – Torn Pages : Après un sentiment de sécurité maîtrisé avec « Take a seat », on passe à un feeling plus nuancé, comme l’époque où un amour ne dure qu’un été avec cette appréhension de savoir parfaitement que ce n’est que temporaire mais qu’il faut le vivre à fond ! Mélange de tristesse, d’aigreur et de nostalgie, ce titre vous fera penser à quelqu’un ou à un moment de votre vie, really. Ce titre il est « là », tout beau tout gentil puis il sort un hachoir et il te lacère le cœur en julienne, il range le hachoir et il te sourit en te disant : « Méfie-toi des apparences ».

JOYRYDE – I WARE HOUSE : Il est de retour, enfin ! Après une absence de quelques mois, Joyryde (dont je vous avais déjà parlé ici !) est de retour et il te met le FEUUUUU ! « I WARE HOUSE » est débordant d’énergie, une p’tite pilule de MD’ dans ta vie métro-boulot-dodo, une maîtrise de son style déjà si particulier. Joyryde nous fait rêver avec un mix qu’il a mis plusieurs mois à composer … PUIS CE PUTAIN DE DROP A 3 MINUTES ET 21 SECONDES MAIS POOOWPOOWPOOW ! J’suis resté sur le cul en entendant ce fuckin’ drop qui s’enchaîne sur cette montée infinie … Son mix est aussi gros que le trou de la Sécu’ plus l’argent détourné par les politiques samamanlaprostipute ! Je terminerai par le fameux loop : « I WA-A-ARE ! »

SAINT WKND & Hoodlem – Golden (remix by TRAILS) : Une autre « bombe », qui fleure bon la petite « pop indie » ! TRAILS nous a pondu un putain de remix du classique très connu « Golden ». Un mix ultra-péchu, ambivalent entre de la pop, de l’EDM, de la house et de la dance avec des touches de disco’ dans l’âme. La musique est « goldée » (comme dirait certains gens d’Internet) et mérite que tu te bouges frère. L’été est déjà là, on s’tape des 21° à midi alors tu sors ton mini-short, tes lunettes de sunshine et tu te sens ultra-fraic(he) en dansant dans la rue en écoutant ce titre (testé & approuvé sous l’emprise de Tétrahydrocannabinol). Alors profite du beau temps « tain !


Pour conclure cette sélection, un « pitit bonuss », un morceau tiré de l’OST du jeu NieR Automata, je vous en reparlerai car là aussi, y’a du taf’ sur le plan artistique du jeu en terme de musiques/sound design/ambiance ! J’y ai retrouvé un poil de l’ambiance blues & jazz que j’apprécie tant … !

PS : Ne cherchait pas la langue de la m’dame qui chante, c’est un langage inventé uniquement pour le jeu !

C’était Hyahya’, j’vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau « dossier » ! xoxo <3

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous le dire sur facebook ou twitter !

Et petite nouveauté, si vous avez des titres à me proposer, je suis ouvert à vos sélections et peut-être, qui sait, qu’elle apparaitra un jour dans les articles futures ! 😀

Laissez un commentaire (un cookie offert)