Piste 1 | Hors-série #3

Bonjour, ‘soir à tout.e.s pour cette troisième édition hors-série de « P1 », format épisodique sur la musique indépendante, présenté par Hyacinth Aorchis (cc c’est moi !).

Cake is a lie…

« Today is the day », Piste 1 souffle sa deuxième bougie, douceur et volupté !

Pour fêter ça, petite playslist « introspective » (de mon point de vue, toujours) pour une durée moyenne d’écoute de 30 minutes où je vais, surtout, raconter ma vie.

 

Sakuraburst – The skies open : On commence « doucement » avec un titre « modeste ». Ce titre, il me fait respirer, il me permet de faire le vide. Il suffit que j’ai mon casque sur les oreilles, les yeux fermés, pour qu’un monde s’ouvre à moi. La première partie du titre est très « orchestrale », « lyrique », presque métaphorique d’une vie douce, tranquille. Arrive alors la seconde partie, où tout s’effondre. La totalité de ce monde s’assombrit et chute, d’abord lentement puis va s’accélérer, tout s’effrite, se déstructure à grand coup de « glitch-drop » puis les basses se réveillent et déchirent ce lambeau qu’était ce monde. Il s’est ouvert et se termine ainsi. Puis, une fois revenu dans le monde des Humains, aussi triste que ces lentes notes de piano en suspend dans le vide en début de titre, je deviens « lucide ». Ce titre se classe dans les titres « à feeling », où seul l’émotion compte vraiment.

Former hero – our landscape : Petit coup de foudre sur ce titre. Ce titre est sexuel et innocent, il dégage cette « douceur » que donne l’EDM tout en étant conscient de lui-même comme ces drops très proches de la « bass-house » avec un enrobage « Future » (avec les assets vocaux « retravaillés », le popping, le BPM, etc.) qui rajoute une petite paillette sur le son. J’exulte à chaque fois de pouvoir retrouver ce refrain très « pumpy », « dynamique » avec un tempo très rapide qui se ralentit petit à petit avant de se refermer sur lui-même dans les basses. CHILL

Joystick – Smash : Ces assets vocaux au début, c’est sensuel as fuck. Puis le son débarque et il pulse car ce titre assemble deux choses : la musique électronique et la franchise « Super Smash Bros » (el famoso « fighting game » de Big N). A savoir que ce titre, « Smash » est issu d’un EP avec pour thématique « Super Smash Bros ». Je suis un très grand fan de Melee (le deuxième sorti), que ce soit la sphère e-sport qui gravite autour ou toute la culture qu’a créé et crée la communauté autour du jeu. Et au moment où j’ai entendu les différents « sons » provenant du sound design du jeu (Melee donc), dans ma tête, ça a pété en mode WOMBO COMBO !

Matroda – H8TERS : On va passer une petite vitesse en terme de « fat song ». Hard-trap oblige, Matroda revient poser son petit cul dans » l’trap game », à bon gros coup de fat-drops bien sales. On va loin avec « H8TERS« , très loin, très très loin, beaucoup trop loin. Et c’est ce que je regrette avec ce titre, c’est qu’il est techniquement parfait, un vrai petit bijou de montage sonore mais j’ai l’impression qu’il manque un truc. Je trouve qu’il manque le petit grain de Matroda, un mood agressif. Le son est trop « lisse », il est trop « maitrisé ». Mais ça reste un bon gros banger ! *daaaaaaamn*/20

Virtual Self – Ghost Voices (Shadient edit) : /remember Piste 1 #17/ Même des mois après, « Ghost Voices » intrigue, passionne les amateurs de musique électronique. Beaucoup plus « sombre » que l’original, la vision de Shadient devient plus « profonde », plus « saillante ». Le titre s’ouvre encore plus et devient à la fois, plus « ouvert » et plus « secret », Shadient a réussi à capter les codes stylistiques et artistiques du titre original pour y ajouter sa créativité, sa vision du titre. Cela fait toujours plaisir de retourner dans du Porter, il y a toujours ce coté « accessible » pour n’importe qui de retoucher ses titres tellement ils sont techniquement simples et complexes à la fois. On aime !

Gesaffelstein – Hate or Glory (lostkid remix) : Le Maître est de retour. Si 1788-L incarne l’homme, Gesaffelstein incarne Dieu. Précurseur dans ce genre de sub-house très sombre en cours du début du siècle, lostkid se réapproprie ce titre très anxiogène qu’est « Hate or Glory » (sorti en 2003) en le modernisant pour le faire correspondre à nos codes techniques actuels. Le titre devient plus poétique, plus nuancé dans sa vision deep-house tout en gardant cette dose d’anxiété, ce coté ultra-métallique du son. Addicitf

Fytch – Saltwater : C’est le moment « fangirl » du set, « LE » moment où on pose un excellent titre de rock alternatif au milieu de ces gros bangers de trap/house génériques. Ce titre et Fytch en général, je le ressens de façon viscérale, vitale. Si vous kiffez « saltwater », il y a aussi « collide » ou « altitude » comme « pépite ». Chez Fytch, il y a toujours ce croisement entre le rock « pur » (en terme d’orchestration et d’instrumentation) et la musique électronique (toujours très « raw », dans une tendance EDM), ça crée une atmosphère si … hypnotique. Contemplatif et chill à souhait !

Palare gaffa – sad together : PROLONGATION DU MODE « FANGIRL ». On arrive à la fin quasiment, sur un son rétro, avec un style très « new wave 80’s ». Ce titre arrive à être rétro et actuel, un mélange subtil des genres. J’ai aimé me perdre dans les échos, les riffs, tout semble s’éloigner de moi, avec cette atmosphère, ce mood sensuel(le). Surtout qu’en ce moment, à l’heure à laquelle j’écris ces lignes, je viens de terminer le premier épisode de « Life is Strange 2 ». Cette ambiance que procure « sad together » entre une douceur nostalgique et une tristesse sans-fond, c’est vraiment mon état émotionnel actuel après avoir « vécu » ce jeu. Respire, tu as le droit … !

Nujabes – Shiki no Uta (levox remix) : Chill out. Je remercie un certain anime (cc) pour m’avoir fait connaitre cette « version » de « Shiki no Uta » . Ce titre (historique) a un tempo qui correspond parfaitement au genre « chill » (midtempo « marqué » par différentes phases qui se répètent sous forme cycliques), ça rend très « smooth » à l’oreille. Une petite étoile d’amour et de douceur pour clôturer ce deuxième anniversaire.

 

… but this is a « good » cake ! ❤️

Voilà, c’est la fin de cette troisième édition du format « hors-série » de Piste 1, très « court » si on compare aux deux autres ! (cc HS1 et HS2)

Mais je voulais vraiment faire un format « court mais inteeeeense », cela fait 2 ans que j’officie sur l’artboratoire, 2 ans que je vous partage mes « moods », que je vous partage les petits trésors qui se terrent au fond d’Internet, que je vous partage (aussi) mes créations visuelles en début d’article et en vignette (voir même, je peux aller jusqu’à les mettre sur le player Soundcloud). Deux ans que je vis avec ce format de façon quotidien, que ce soit via ces articles (les formats « classiques », « spécifiques » (artistes/groupes/album) ou « Hors-séries »), sans compter le hashtag « #TrackOfTheDay » sur twitter où je vous propose des titres vraiment plus éclectiques que dans mes sélections (il y a une certaine « congruence » entre les titres pour avoir une playlist « homogène »).

Deux années intenses, parsemées de quelques trous de temps en temps (pour éviter que 90% du contenu de l’artboratoire, ce soit moi o/ !) car j’ai (quand-même) une vie assez intense. Entre un CDI à temps plein (35h), une cinquantaine d’heures de Photoshop par semaine, quasiment dix heures d’écoute de musique par jour … Sans oublier la gestion annexe de ma vie (papiers, bouffe, ménage, copulation, etc). Je mène une vie fatigante, usante, intense, qui me tue à petit feu surement … mais … j’aime ma vie. J’aime écrire mes conneries sur ce site, spammer des gifs dans mes tweets.

Je t’aime, toi qui me lit et m’écoute, plus que tu ne le penses car j’apprends beaucoup sur moi-même grâce à toi, grâce à sila.

Tu n’as pas fini d’entendre parler de moi, c’est moi qui te le dis … !

 

 

 

 

xoxo Hyahya’


Accès direct aux commentaires

L'article vous plaît ?

Vous avez sûrement un avis à partager !

* : requis.