Fanarts Harry Potter : l’art au service de la magie

Par

Harry Potter, quand art et magie s'emmêlent !

Partager 👉

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager 👉

Non, hélas, on se calme s’il vous plaît ! Ce n’est pas l’heure du (vrai) huitième tome de la saga de notre sorcier préféré, Harry Potter. Imaginé par la talentueuse J. K. Rowling, ce personnage et tout l’univers qui lui appartient ont réussi à envoûter de nombreux artistes. Chacun d’entre eux y trouve son compte : en effet, Harry Potter, même si son environnement lui est propre, laisse bien libre cours à l’imagination. Qui n’a pas imaginé, au fil de ses lectures, les personnages déambuler dans le château de Poudlard, rencontrer les animaux ou les elfes de maison ? Personne, et je pense parler au nom de tous. Il est impossible de lire quelque chose sans devenir le réalisateur du film de son imagination. Et c’est le mieux !

Si Harry Potter a été découpé en une série de 8 films au succès planétaire, ce sont donc les livres, vendus à plusieurs millions d’exemplaires, qui n’ont pas manqué (et ne manquent pas) d’inspirer toute une génération d’artistes qui développent alors des fanarts Harry Potter. Aujourd’hui, nombreux sont ceux se servant de cet univers magique pour nous enchanter à leur façon !

Naomi Lord

Pour commencer, voici Naomi Lord. Cette jeune femme possède un talent vraiment particulier : celui de rendre absolument tout très mignon (le basilic devient kawaii) ; son style flirtant avec le kid manga est aisément reconnaissable. Elle s’est complètement approprié l’univers de J. K. Rowling, et ses fanarts d’Harry Potter accrochent le regard en plus de vous donner le sourire. Sur sa page Instagram, vous découvrirez toutes ses créations, mélangées à d’autres monuments de la pop culture (Les Animaux Fantastiques, Les Avengers ou Le Seigneur des Anneaux par exemple). Vous n’aurez pas de mal à retrouver celles qui font référence à notre jeune sorcier.

Sa galerie est de toute façon un bijou, un joyau, que dis-je, une pierre philosophale ! Découvrez-la ici !

David Ho

David Ho s’est montré très créatif pour son fanart Harry Potter : une lightbox découpée à la main ! Pour les besoins de la Taylor’s University et de son bal à thème Harry Potter ‘Lumos’, David Ho a créé un décor époustouflant qui prend vie grâce à la lumière ! On y aperçoit le château de Poudlard, sublimé par un ciel en relief. Lumos étant un sortilège créant une lumière éclatante au bout de la baguette des sorciers, le projet a pris forme de lui-même. David Ho a d’abord photographié la lampe puis l’a adaptée à l’affiche de l’évènement, pour en faire l’élément graphique central. La totalité du projet est disponible sur le profil Behance de David Ho.

Dan Mumford

Probablement l’un de mes fanarts Harry Potter préférés. Dan Mumford maîtrise le contraste comme peu d’artistes. Son triptyque est réussi dans le sens où il nous permet de nous immerger dans une atmosphère rien qu’en le regardant, et ce n’est pas toujours le cas. Les trois créations sont composées de la même façon : un premier plan sombre pour marquer les limites du visuel, un second, principal, où l’histoire se raconte et un troisième et dernier plan, d’où la lumière globale provient, justifiant ainsi les contrastes des autres plans. Il se détache des autres artistes sélectionnés par un style peut-être un peu plus sombre mais pour autant très esthétique, grâce à la complémentarité de l’épaisseur des traits et du traitement de la couleur. Les trois visuels sont à voir sur la page du projet !

Aditi Khazanchi

Je vais essayer de ne pas vous spoiler la découverte, mais je peux simplement vous dire qu’il y a une double lecture à avoir dans cette œuvre. S’il s’agit d’un projet scolaire, on peut dire qu’Aditi Khazanchi s’en sort haut-la-main. Sa version de la couverture tome 4 “Harry Potter et la coupe de feu” représente dans un premier temps, la coupe elle-même. Mais, si l’adage dit que le diable se cache dans les détails, en l’occurrence, il s’agit du Seigneur des Ténèbres,… je ne vous en dis pas plus. Appréciez. Le reste du projet (brouillons…) se trouve sur le site de l’artiste.

Placeholder Couverture Harry Potter par Aditi Khazanchi
Couverture Harry Potter © Aditi Khazanchi

Elisavet Zioga

Les typographes aussi peuvent s’inspirer d’Harry Potter pour leurs fontes. Elisavet Zioga, par exemple, a choisi le personnage de Luna Lovegood pour créer la fonte “Lovegood”. Sur la planche de présentation, les couleurs sont directement empruntées aux lunettes loufoques (ou Lorgnospectres) du personnage et totalement en adéquation avec son esprit fugace. Aussi, la forme des lettres laisse supposer que nous nous trouvons face à quelque chose de décalé : une “fancy font”. Je la trouve personnellement très réussie : toutes les caractéristiques de la lettre (déliés, pleins, panses,…) rappellent le travail de la fonderie authentique du Moyen-Âge, tandis que l’originalité de certaines lettres (Q, S, g ou x) la place dans une époque très moderne. Un mélange d’esthétismes qui mêle deux mondes que nous connaissons bien désormais : celui des sorciers et celui des moldus. La totalité du projet est disponible sur la page Behance d’Elisavet Zioga.

Placeholder Lovegood Font par Elisavet Ziogat
Lovegood Font © Elisavet Ziogat

Alessia Trunfio

Voici une artiste qui a décidé de produire un fanart Harry Potter d’une manière différente et pour notre plus grand plaisir. En effet, au lieu de se concentrer sur les héros principaux de la saga, elle a décidé de représenter le groupe d’amis que formaient James Potter, Sirius Black, Remus Lupin et Peter Pettigrow. Autrement dit, les Maraudeurs, auteurs de la carte du même nom. C’est un travail intéressant, car il y a peu de représentations de cette partie de l’histoire. De plus, elle parvient à nous faire ressentir les personnalités de chacun, faisant intervenir le futur de cette amitié : Pettigrow un peu en retrait, Lupin lisant un livre sur les Forces du Mal, le lien fort entre Lupin et Black, l’arrivée de Lily, le patronus de James… La bonne humeur qui émane de ces créations est une ôde à l’amitié. Très poétique, cela pourrait même nous donner envie d’en faire partie. Pour le reste de l’album photo, visitez la page Behance d’Alessia Trunfio.

Nicolas Rix

Dans la catégorie de ceux qui créent des fanarts Harry Potter sans montrer les éléments les plus connus, nous trouvons également Nicolas Rix et son affiche de Pré-au-Lard, la petite bourgade non loin de Poudlard. Cette illustration nous montre avec brio combien Pré-au-Lard peut se montrer chaleureuse. Par ses couleurs, Nicolas Rix a réussi à nous placer dans la rue, sous un vent qui semble glacial, ayant devant nous ces maisons, chauffées par leurs cheminées réconfortantes. Nous aurions pu prendre une photo comme ça, non ? Visitez donc le site de l’artiste !

Placeholder Hogsmeade (Pré-au-Lard) par Nicolas Rix
Hogsmeade (Pré-au-Lard) © Nicolas Rix

Amhed Adbel Al

Un peu d’animation dans cette liste figée ! Les motion graphics d’Amhed Adbel Al reprennent complètement les codes investis dans les films, pour nous donner une courte animation, résumant proprement la saga. Un bon travail de fanart ! Harry Potter est ici repris dans la globalité, et l’histoire est (malheureusement ?) présentée presque exactement comme dans les films. Bien évidemment, il n’est pas facile de revisiter 19h36 de films, ou 7 livres, en une minute et demi, mais Amhed Adbel Al se démarque en jouant notamment sur la lumière et la profondeur des plans. Découvrez le projet complet sur sa page Behance.

Harry Potter – Motion Graphic par Ahmed Abdel Al.

Daniela Sosa

Pour terminer, voici les créations de Daniela Sosa, au style crayons de couleurs. Ses fanarts Harry Potter offrent des portraits plutôt intimistes, sans nous faire oublier la magie du monde des sorciers. Son style est très poétique, aux couleurs pastels et aux traits doux. On voit d’ailleurs très bien les coups crayonnés, donnant aux visuels l’attrait du grain de papier. Ce sont des dessins qui rendent joliment hommage à la saga originellement destinée aux enfants (et on est tous des grands enfants, finalement). Œuvre complète sur le site de l’artiste.

Globalement, ces artistes ont su transposer les images que leur esprit a créées lorsqu’ils lisaient la saga Harry Potter. C’est toujours assez sympathique de pouvoir se glisser dans l’esprit des artistes qui aiment les mêmes choses que nous : cela nous confronte à une autre version d’une même histoire. C’est pour cela que, souvent, quand on voit un film, on est un peu déçu. Au cinéma, le physique du personnage est imposé : impossible d’aller en voir un autre. A contrario, je pense que l’art graphique nous suggère une version du récit, dans lequel nous nous sommes longuement immergé(e)s, sans pour autant être la seule et unique. Bien sûr, immanquablement, les films ont influencé, à différents degrés, les quelques artistes présentés ici. Pourtant, chacun d’entre eux a su s’approprier l’oeuvre originale et y ajouter un brin de leur magie personnelle.

Je vous recommande aussi vivement d’aller voir le travail intégral de tous ces artistes qui n’ont pas seulement produit du fanart Harry Potter, loin de là. Ce qui est beau, dans le monde de l’art, c’est que chacun peut s’approprier l’univers de l’autre, sans pour autant le priver de sa poésie initiale. L’art est pour ça l’une des plus belles formes d’expression et un moyen extraordinaire de rendre hommage.

Vous n’avez pas reçu votre lettre de Poudlard ? Ne l’attendez plus pour vous essayer à la sorcellerie : créez ! Que votre pouvoir créatif s’appuie sur l’univers de J. K. Rowling ou non, crayon, pinceau ou stylet sont autant de baguettes magiques à manier pour que le charme opère…

Sur ces belles paroles,
Cœur sur vous.
Marnie


Accès direct aux commentaires

L'article vous plaît ?

Vous avez sûrement un avis à partager !

* : requis.