Salavat Fidai : sculpteur de crayons à papier

La sculpture, c’est impressionnant, pas vrai ? Mais avouons-le, les immenses pièces de marbre n’ont jamais été simples à entreposer… Salavat Fidai, notre artiste du jour, est plus accommodant : ses œuvres sont taillées dans des crayons !

Tantôt des monuments, des personnages ou tout simplement des objets, le sculpteur se lancent des défis qui, pour le coup, paient de mine ! (OUI, JE L’AI FAIT.)

On pourrait croire que ce sont d’énormes crayons à papier qu’il sculpte joyeusement à la hache ou à la tronçonneuse, et pourtant, comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, l’artiste russe s’applique à faire sortir les formes de crayons classiques.

Pour arriver de tels résultats, Salavat Fidai se sert d’un couteau spécial, utilisant la lame pour tailler les plus grandes portions de mine ou la pointe afin de gagner encore en précision. Il commence par dégrossir le crayon en enlevant le bois sur une certaine hauteur, ne laissant plus que le graphite. Puis, il dégrossit la forme pour enfin s’attaquer aux infimes finitions.
Ce travail d’une extrême minutie demande une certaine patience, surtout pour les parties fines, manquant de casser à chaque pression de l’outil.

Il lui arrive d’ailleurs de briser la mine…

[Vidéo supprimée. :'( ]

On a tous taillé un crayon à papier en le faisant pivoter dans un appointe-crayon, mais de là à y passer entre 6 et 12 heures par mine… Salavat Fidai en a fait son métier et, contrairement à nous, communs mortels, il a la patience de rester une à deux heures sur un seul détail, usant d’une loupe pour finaliser son œuvre !


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager (à votre ami d’enfance qui ne sait pas tailler un crayon correctement, par exemple) !

Si l’art miniature vous intéresse, Yana Khachikyan et ses galets peints pourrait vous plaire.


Accès direct aux commentaires

L'article vous plaît ?

Vous avez sûrement un avis à partager !

* : requis.